Biographie

Michel Bordeleau
Musicien compositeur et interprète membre de la SOCAN.

Né le 1er octobre 1953 à Hull au Québec. Alors qu’il a cinq ans, ses parents, Yves et Jocelyne, déménagent à LeMoyne. Puis, lorsqu’il a 12 ans, son père construit une maison à Chambly où la petite famille emménage. C’est là qu’il a eu ses premières expériences musicales et d’où le goût pour la musique traditionnelle lui est venu. Il a étudié la musique à l’École Marguerite-Bourgeois et à l’Université Concordia.

Depuis plus de 30 ans, Michel a été actif tant à l’organisation qu’à la participation à de nombreux spectacles. Il a été membre de plusieurs groupes de divers types musicaux : rock, chansonnier, celtique et traditionnel.

Actif depuis 1973, Michel jouait à l’époque avec le groupe de musique traditionnelle La Gueule du Loup (musique québécoise, bretonne, louisianaise et originale). Au cours des 5 ans d’existence du groupe, il joue un an avec le groupe de musique sud-américaine Los Chaskis, au sein duquel il tâte de divers instruments, dont le tiple et le bombo.

En 1980, il se procure une vielle à roue, qui devient rapidement son instrument de prédilection.

En 1982, il fait partie du Duo Bienv’nu avec René Marcotte auteur-compositeur-interprète, où il y est guitariste et chanteur. Ils font de la musique originale et ils font alors une petite tournée provinciale.

En 1983 et pendant un an, il donne des cours de guitare à l’École de musique de Chambly.

En 1984, le groupe rock Zipper avec lequel il travaille se classe parmi les dix premiers au concours radiophonique Esprit 84 à CHOM-FM. Sa composition « Time has passed » a été choisie pour être radiodiffusée. Grâce à l’acquisition d’un magnéto quatre pistes, il commence à composer de façon plus assidue.

En 1984 et 1985, il enregistre au Studio Décibel avec deux subventions de la SOCAN.

Il a étudié un an auprès du regretté guitariste Peter Chalmers, qui lui a permis de donner un nouveau souffle à ses compositions, de nouvelles couleurs à son style.

En 1985, pendant un an il fait partie de la troupe Imagination qui fait du théâtre pour enfants. Il y est comédien, guitariste et chanteur dans la production J’changerais pas ma peau avec personne. Ils font des spectacles à Montréal et en banlieue. Il participe également cette année-là à l’enregistrement d’un 45 tours en tant que chanteur.

De 1985 à 1986, il est guitariste pour Céline Delisle, auteure-compositrice-interprète. Il enregistre également un démo pendant cette période.

En 1988, il participe à un spectacle en Tchécoslovaquie en tant que guitariste avec la troupe de danse folklorique québécoise Moromaguy, au Festival national de Vychodna.

En 1992, il produit sa première cassette Michel Bordeleau, Musique d’inspiration traditionnelle, comprenant dix compositions. Sa musique fut diffusée à CIEL-FM et à CIBL-FM.

Michel Bordeleau, musique d’inspiration traditionnelle

En 1993 il rejoint la formation La Prétentaine, un groupe traditionnel de musique française, bretonne et originale. De 1993 à 1996, ils se sont produits à maintes reprises et ont endisqué leurs compositions.

La Prétentaine: Jessica et Yusuf Emed et Michel Bordeleau

De 1988 à 1999 il fait plusieurs animations au Fort Chambly, allant de la plantation du mai, de la Fête de la St-Louis (Époque 1750) et des festivités du 325e de Chambly.

Depuis 1993, à raison d’une fois par année, à la fin août, il participe au Marché Public de Pointe-à-Callières avec sa vielle à roue. Il y fait tant de l’animation que des spectacles sur scène. Il a aussi participé à des évènements connexes pour le musée.

De 1995 à 2002, il fait partie du Duo Athanor qui fait de la musique celtique et ancienne. Ils sortent un CD en 1997 avec 11 pièces originales. Ils font également pendant cette période une tournée en Syrie et au Liban dans le cadre du Sommet de la Francophonie.

Athanor, musique d'inspiration celtique

En 2000 et en 2001, il fait de l’animation et est en spectacle sur scène aux Fêtes de la Nouvelle-France à Québec.

En 2002, il est en spectacle au Liban au centre culturel français de Baalbek. Il participe aussi au Festival international de Montréal du 9 au 11 août 2002.

De 2002 à 2009, il a travaillé en solo et en tant que contractuel avec différents musiciens dont Gilles Plante de l’Ensemble Claude Gervaise et Alan Jones, cornemuseur.

En 2009 il se joint au groupe Agincourt composé de Alan Jones (flûtes et cornemuses), Ralph Thompson (violon) et Joanne St-Laurent (harpe celtique). Michel lui, joue avec ce groupe de la guitare, de la mandora et de la vielle à roue. Ils se sont produits dans plusieurs festivals dont, le Festival écossais de Montréal (The Montreal Highland Games & Festival) en 2011. Ils se sont produits à quelques reprises au Cep et le houblon à Montréal (2010 et 2011). De 2011 à 2015 le groupe à continuer de se produire à plusieurs endroits. (Voir la section Évènements passés pour plus de détails.)

Agincourt: Michel Bordeleau, Alan Jones, Joanne St-Laurent et Ralph Thompson

Agincourt : Ralph Thompson, Joanne St-Laurent, Alan Jones et Michel Bordeleau

Depuis 2010, il se produit au Festival celtique de Kinnear's Mills avec le groupe Agincourt.

En 2011, il participe pour la première fois au Festival Métiers & Traditions de Longueuil en compagnie d’Alan Jones à la cornemuse. À cette occasion il fait de l’animation et joue de la vielle à roue et de la mandora.

Depuis quelques années, Michel s’est également produit à plusieurs reprises dans des centres d’accueil, des hôpitaux en tant que chansonnier lors d’évènements spéciaux (ex.: Fête des Écossais, Fête des Bretons, Fête des Irlandais, Fête de la St-Patrick, etc.).

Fin 2011, Michel s’associe avec David Simard pour former le duo Cordasson. Ensemble ils jouent de la musique traditionnelle celtique. Michel joue de la vielle à roue et de la guitare et David de la guitare et du violon. Leur chemin les ont depuis menés chacun dans une direction différente. Mais ce fut une très belle collaboration. Et qui sait ?

Dâvi Simard et Michel Borderleau: le duo Cordasson au bar Le Cep et le Houblon

En 2013, suite à un voyage en France où Michel joue avec La Bande de vielles à Anost, il décide à son retour qu'il veut créer sa propre « bande de vielleux ». Il commence alors à organiser des rencontres informelles pour le plaisir. Au début il y a deux personnes qui participent, puis avec le temps le groupe s'agrandit et commence à prendre forme. Michel fonde donc Le Vièle Orchestre qu’il dirige, forme et ensuite les amènent sur scène pour leur plus grand plaisir. Ils se produisent d’abord dans le cadre du Festival Chants de vielles en 2014, et ensuite en 2015 et 2016. Le groupe continue de s'aggrandir et a fait en 2015-16 quelques prestations supplémentaires, dont lors de soirées du Bal Folk Montréal. Le groupe récidive en 2017 à Chants de Vielle et fait danser les festivaliers pour leur plus grand plaisir.

Placeholder image

En 2016, le groupe Agincourt fait peau neuve et une nouvelle équipe compose maintenant le groupe. Le fondateur du groupe Alan Jones réunit pour cette version 2016 Michel Bordeleau et Joanne St-Laurent qui faisaient partie de l’équipe précédente. Il ajoute au groupe, pour le plus grand bonheur de tous deux nouveaux membres, soit Michel Dubeau et Éloi Amesse.

Agincourt version 2016: Michel Dubeau, Alan Jones, Michel Bordeleau et Éloi Amesse.

 

Également en 2015, Michel renoue avec son ami de longue date, Mario Giroux. De cette retrouvaille est né l’idée de fonder un groupe où les deux compères pourraient mettre leurs talents de compositeurs en commun. Le groupe Makazar a ainsi vu le jour et Michel et Mario se sont mis à l’écriture et à la recherce de musiciens ayant la même ligne de pensée musicale. Se sont donc greffés au groupe deux très bons musiciens : Éric Breton aux percussions et David Simard à la guitare et au violon. Bien sur Michel joue principalement de sa vielle à roue et Mario de son violoncelle qui viennent donner une couleur unique à leurs compositions. Mais tous les deux jouent aussi quelques autres instruments selon les pièces qu’ils interprètent. Bien qu’à peine à leur début, le groupe a déjà reçu une réponse plus que positive lors de ces premières prestations en public. L’avenir s’annonce très proléfique pour ces quatre passionnés de leur art !

Le groupe Makazar en spectacle: David Simard, Mario Giroux, Éric Breton et Michel Bordeleau.